Les Jardins de Cérès - AMAP

Charles Monville

Volailles et Œufs

Dernier ajout : 1er juin 2015.

Contrat Volailles de chair & contrat Œufs 2017-2018

Chaque contrats 2017-2018 ouvre la possibilité d’un pré achat de 1 à 2 poulets et de 60 œufs mensuels sur 10 mois.
Date limite de souscription : 16 juillet 2017
Plusieurs contrats peuvent être souscrits, modalité en page une de chaque contrat, selon capacité de production de Charles Monville.

Pour des raisons de facilité de gestion par les bénévoles, le contrat œufs est séparé du contrat volailles, géré par un coordinateur différent et sera payé par chèque séparément du contrat volailles. Chaque contrat correspond à 60 œufs sur 10 mois, mais la répartition ne sera pas forcément de 6 œufs chaque mois. Le nombre d’œufs délivrés suivra le rythme de ponte des poules (par exemple 8 œufs en novembre 2017 et 4 œufs en mai 2018). Cette année Charles Monville est en mesure de proposer 135 contrats œufs.


Découvrez l’activité de Charles Monville sur sa ferme, en lisant l’article qui lui est consacré dans le bulletin de la distribution de mai 2016 : Lien

Le contrat 2017-2018 Volailles est disponible ci-dessous :

PDF - 285.6 ko
Contrat Volaille 2017-2018
Contrat Volailles 2017-2018

Le contrat 2017-2018 Œufs est disponible ci-dessous :

PDF - 228.6 ko
Contrat Oeufs 2017-2018
Contrat Oeufs 2017-2018


Ces contrats peuvent être souscrits dès maintenant, envoyés par courriers aux coordinateurs respectifs ou en remis (ensemble chèque et contrat remplis) à l’accueil de la distribution.

Pour alléger la charge des bénévoles à l’accueil, merci de télécharger, imprimer, remplir le contrat et le(s) chèque(s) chez vous pour ensuite venir les déposer à l’accueil. Si vous n’êtes pas nouvel adhérent, pensez à vérifier que vous avez bien renouvelé votre adhésion 2017


Octobre 2012 : les dernières nouvelles de la ferme de Favreuse par Charles, dans l’Echo des Cabanes n°11 :

PDF - 353.3 ko
l’Echo des Cabanes n° 11



La présentation complète du projet de Charles lors de l’émission les uns et les autres sur France5 diffusé en avril 2012. Lien vers la vidéo à placer à 36 minutes


Quelques mots de Charles sur son installation en Avril 2011 lors d’un interview pour monsaclay.fr


L’Echo des Cabanes n°6
Les dernières nouvelles de l’installation de la ferme dans la lettre de Charles Monville, L’Echo des Cabanes ci-dessous :

PDF - 253.5 ko
l’Echo des Cabanes n° 6

L’Echo des Cabanes n°5
Les dernières nouvelles de l’installation de la ferme dans le n° 5 de la lettre d’info de Charles Monville, L’Echo des Cabanes ci-dessous :

PDF - 229.1 ko
l’Echo des Cabanes n°5

Evolution de l’installation en cours, avril 2010 :

Le hangar de la ferme est désormais clos, et la construction intérieure va se poursuivre puisque le projet de Charles Monville est de construire d’ici à 2 mois sa machine à fabriquer les aliments des volailles, ce qui lui permettra de donner à ses volailles exactement ce qu’il veut (actuellement il achète des aliments bio mais à composition non choisie par lui). Jusqu’à 4 semaines la nourriture est constituée de protéines essentiellement, puis après végétaux et graisses ont une part plus importante avec une augmentation en deux paliers.

Il a aussi besoin de cet espace pour stocker la paille nécessaire pour l’intérieur des cabanes.
L’aménagement intérieur se poursuivra sur 2 ans avant que les lieux d’abattage, de chambre froide, et de vente ne soient terminés.

Ch. Monville s’efforce de construire une exploitation agricole presque passive, 150m² de panneaux photovoltaïques produiront l’équivalent de l’électricité consommée, avec récupération des eaux pluviales assurant la consommation pour les poulets et le lavage des cabanes et outils.

Il reste seulement nécessaire et inévitable de consommer un peu de gaz pendant les 3 premières semaines d’élevage des poussins qui ont besoin de 20° C (temp ambiante dans la cabane), à 35°c (temp sous les plumes de la poule, qui est atteinte juste sous le radian).

La première cabane a été déplacée, inaugurant ce processus de rotation qui assure (associé à un lavage à l’eau de la cabane) la destruction des parasites qui n’ont plus le support adéquat pour proliférer.
Soulignons que c’est un choix courageux à deux titres car il faut déplacer la cabane tous les 3 mois, et c’est fatigant, mais aussi parce que cela consomme plus d’espace (2 parcelles pour une seule cabane) ce qui diminue la rentabilité au m² mais permet de supprimer toute adjonction de désinfectant.
La certification AB est attendue pour septembre 2010.

Ch. Monville est très au-dessous des seuils maximum imposés par le label : le label bio impose 1 cabane de 35 m² avec 560 volailles or ici Charles Monville n’en met que 450 par cabane, ce qui leur laisse plus de place pour bouger dès l’arrivée, donc une meilleure musculation, donc une meilleure qualité de chair.

Cette quantité correspond à 3 semaines de vente.
Autour les parcelles font 1400 m². Pour cette superficie le label bio autoriserait 700 volailles. Là aussi il n’y en aura que 450. Mêmes conséquences d’amélioration de la qualité.

Le cahier des charges bio impose que les poulets vivent au moins 50% de leur vie dehors , ici ils y vivent à 63 % ; c’est d’autant plus possible que la race est rustique ce qui est le cas avec la race cou nu à croissance lente, qui supporte mieux les rigueurs et le vent du plateau.


L’Echo des Cabanes n°4
Dans sa sympathique lettre d’info L’Echo des Cabanes n°4 de mars 2010 ci-dessous, Charles Monville détaille les étapes : déménagement, remontage des cabanes, arrivée des poussins, et le planning de commercialisation Amap et hors Amap.

PDF - 304.4 ko
l’Echo des Cabanes n°4
mars 2010

Le groupe Volailles.


Installation de la ferme sur le plateau de Saclay

Après moult échanges, réunions et délais, Charles va installer sa ferme, élevage de volailles BIO, sur le plateau de Saclay sur une parcelle que cultivaient auparavant Manu et Cristiana dans la plaine de Favreuse.
L’obstacle administratif et juridique rencontré par tous ceux qui aidèrent Charles Monville dans son projet fut levé grâce à l’acharnement des acteurs du territoire du Plateau de Saclay, le soutien de nombreuses AMAP et la volonté d’aboutir de la Région Ile de France.

Compte-tenu des temps de construction et de mise en élevage des poussins nous aurons si tout se passe comme prévu des poulets pour la
distribution de mai 2010.
Le groupe Volailles (Helga L., Laurent S. F. G. et Jean-François F.) proposera le nouveau contrat au moment de l’Assemblée Générale du 29 novembre et lors de la distribution de janvier 2010.


L’Echo des Cabanes
Dans sa sympathique lettre d’info L’Echo des Cabanes n°3 d’octobre 2009 ci-dessous, Charles Monville détaille l’avancement de son installation, sa satisfaction d’aboutir et ses remerciements à ceux qui portèrent son projet jusqu’au succès.

PDF - 100.5 ko
l’Echo des Cabanes n° 3
octobre 2009

Le groupe Volailles.

titre documents joints

Les Jardins de Cérès - AMAP    Adresse postale : 11 rue de la Tour - 78117 CHATEAUFORT
E-mail : - Répondeur téléphonique : n° 06 82 65 93 99 -Webmaster
Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - SPIP - L'autre.net notre hébergeur associatif et autogéré